Fly Lady: suite 69

Publié le

Amis lecteurs, bonjour!

Nous avons à plusieurs reprises parlé des enfants dans le cadre de notre organisation à la maison, et notamment de la façon de les impliquer, de leur demander de l'aide... ou de leur faire des fiches à cocher à eux aussi afin qu'ils prennent des bonnes habitudes.

Mais... que dire des conjoints? eux aussi ont leur rôle à jouer! Evidemment chaque situation est particulière, chaque couple à son histoire, ses contraintes... Chaque personne à sa susceptibilité... Ce n'est pas forcément évident de négocier une implication de notre moitié dans les routines et les tâches quotidiennes! Cependant, rien n'est impossible!

Voici quelques idées, quelques pistes...

- si vous êtes assidue à la méthode et que peu à peu l'ordre commence à régner chez vous, même sans rien dire, votre moitié va le remarquer... et petit à petit son attitude va changer... d'elle même! Ne vous attendez pas à une révolution mais soyez attentive aux petits gestes qui peuvent être faits.

Par exemple: tous les matins depuis deux mois vous faites votre lit... c'est une donnée nouvelle puisqu'avant le lit restait en "mode camp de bataille" jusqu'au soir. Même si il ne dit rien, votre conjoint le remarque... et si l'habitude s'installe, il va prendre l'habitude de voir le lit fait... peut-être même (!) vous fera-t-il une réflexion le jour où le lit ne sera pas fait... mais surtout, les jours où il se lève après vous, peut-être que de temps en temps il tirera le lit! Bon, pas à chaque fois, pas aussi bien que vous et patati et patata... pas de perfectionnisme! Si vous voulez être aidée, il faut accepter que les choses ne soient pas faites à votre manière et pas parfaitement... Le jour béni ou votre moitié aura tiré le lit: n'oubliez pas de lui dire à quel point cela vous a fait plaisir (sans en faire des tonnes non plus, cela va de soi). Bref: vous encouragez l'attitude positive!

Autre exemple: le soir vous laissez votre évier et votre cuisine impeccable... le matin, votre moitié, aura sans doute plus facilement tendance à débarrasser la table des restes de son petit déjeuner (disons au moins mettre le bol dans l'évier, et peut être même le rincer)...

L'ordre appelle l'ordre, alors que le chaos... s'auto-alimente!

Dans une maison ou une pièce en ordre, un objet qui n'est pas à sa place "choque" et donc on a plus facilement tendance à ranger ce "petit bout de désordre" pour que l'équilibre "rangement" soit rétablit.

Au contraire dans une pièce sans dessus-dessous, une chose en vrac de plus passe "inaperçue" et donc reste en vrac!

Un de vos meilleurs alliés est donc l'ordre que vous mettez dans votre chez vous!

Puis-je faire une réflexion à mon conjoint si il ne range pas? Bien sûr! Pourquoi pas... Attention cependant: si cela fait seulement trois jours que le salon est rangé et que vous faites une réflexion sur des journaux qui trainent vous risquez le retour de bâton du genre "avant / il n'y a pas si longtemps, cela ne te gênais pas!" ... et c'est vrai! Avant de suggérer quelque chose dans ce genre attendez que l'habitude soit installée chez vous durablement! Ensuite, ne faites pas une réflexion négative du genre "Tu ne ranges pas tes bouquins" ou pire encore "Tu ne ranges jamais tes bouquins"... Commencer ainsi sa phrase c'est être accusateur et aller au rapport de force ou à la crise directement... au minimum au non résultat! Alors que dire? Partir de soi et de se que l'on ressent, par exemple "Mon chéri (le petit mot doux pour amadouer), j'essaye de garder le salon en ordre et cela me fait de la peine quand je vois que tu laisses tes bouquins éparpillés partout... " Ensuite, suivant le caractère de votre cher et tendre, vous pouvez proposer une solution du genre "je comprend que tu n'ais pas forcément envie de les re-ranger dans la bibliothèque à chaque fois mais est-ce que si on met un bac exprès pour qu'ils soient en ordre à portée de main du canapé ça t'irai?" ... et là (surtout si vous abordez le sujet au bon moment (il est calme et détendu) vous avez toutes les chances de faire jackpot! Soit il dit "ok" et les livres seront rangés dans une caisse près du canapé... soit, encore mieux, il "ouvre les yeux" sur le nouvel ordre qui règne dans le salon et... vous dit qu'il rangera désormais les livres tous les soirs dans la bibliothèque!

- pour le partage des tâches... la problématique est un peu différente que dans l'exemple du dessus. Il faut faire jouer différents ressorts; voici quelques exemples qui vous montrerons différentes situations et j'espère vous donnerons des idées.

Objectif: que monsieur s'occupe de nettoyer la voiture...

première approche: "Chéri, puisque tu sors faire une course, est-ce que tu pourrais faire passer la voiture au lavage automatique en rentrant?" ... Ca peut marcher, une fois de temps en temps!

deuxième approche: vous avez soigneusement vidé la voiture, et il ne reste plus que l'aspirateur et le lavage extérieur à faire: "Chéri, j'ai commencé à nettoyer la voiture mais je n'ai pas le temps de terminer / je suis vraiment fatiguée, tu pourrai finir s'il te plaît?" ... Pareil, c'est une solution qui peut marcher de temps en temps!

=> deux solutions ponctuelles... mais si vous êtes imaginative, peut être pouvez vous trouver suffisamment de ressources pour que votre cher et tendre prenne petit à petit une habitude... disons mensuelle... ou tous les 15 jours...

troisième approche: utiliser des alliés naturels, à savoir les enfants! "Chéri, j'ai demandé aux enfants de finir de nettoyer la voiture, tu pourrais aller vérifier qu'ils font ça bien et ne font pas de bêtise? J'ai peur que ça finisse en bataille d'eau"... bon... suivant l'humeur de votre époux, cela finira peut être effectivement en bataille d'eau où il ne sera pas le dernier mais si l'expérience est positive, les enfants en redemanderons et... vous n'aurez aucun mal à instaurer un "rituel" du lavage de la voiture = moment de détente et de rigolage avec papa!... Evidement pour la "mauvaise saison" ça marche moins bien... mais j'ai souvenir que petite j'aimai beaucoup rester dans la voiture pendant qu'elle passait sous les rouleaux du lavage automatique: une piste à tenter?

Objectif: que monsieur relève le courrier en rentrant à la maison

Alors là, c'est facile... surtout si il rentre à un moment où vous êtes "en cuisine" les mains dans la popote! Dès que vous entendez la porte "Chouchou, avant de te déchausser, tu pourrais aller prendre le courrier s'il te plaît?" Faites-le une fois de temps en temps au début, puis si parfois il le fait spontanément remerciez le chaleureusement... et je suis certaine que petit à petit c'est une habitude qui peut s'installer d'elle même!

Objectif: que monsieur lave les vitres

Là, nous attaquons un problème plus ardu... Parce que c'est du domaine de "l'intérieur" et que c'est peut être habituellement une tâche dévolues aux dames dans sa conception des choses... comment faire?

première approche: "Chéri, dans deux jours, il y a tante Gudule qui vient à la maison, je n'ai vraiment pas le temps, est-ce que tu pourrais nettoyer les vitres du salon?" ... Bon, il faut effectivement avoir une tante Gudule sous la main mais pour une "première fois" de monsieur ça peut être "le bon plan" surtout si vous ajoutez "pendant ce temps là je vais cirer les escaliers" (enfin, ou toute autre tâche qu'il aurait encore moins envie de faire)...

deuxième approche: "Chéri j'aimerai nettoyer les vitres mais j'arrive jamais à bien faire les coins en haut: toi qui est grand tu veux bien le faire avec moi?" ... Arrangez-vous ensuite pour que le moment passé à nettoyer les vitres soit un moment de détente et de complicité (voire de jeu)... Si l'expérience est agréable, si sera plus facile de la renouveler!

- mettre en place un tableau d'activités partagées... Là, en me lisant vous verrez tout de suite si "c'est pour vous" ou pas! Sur quelques tâches (pas trop au départ sinon ça ne prendra pas) vous essayez de répartir les rôles dans la famille entre les adultes et les enfants.

Exemple: une fois par semaine: Papa lave la voiture, Maman fait un gâteau au chocolat et le loulou de 10 ans passe l'aspirateur dans sa chambre...

Autre exemple: une fois par semaine: Papa et le grand de 13 ans s'occupent de la voiture et de nettoyer le jardin; la jeune fille de 15 et sa soeur de 7 ans s'occupent de faire les vitres; Maman et le petit dernier de 4 ans réassortissent les paires de chaussettes de toute la famille!...

Autre exemple: tous les jours, le soir, il faut mettre la table: chacun à son tour de rôle... qui revient peut être plus ou moins souvent mais le papa peut avoir aussi une journée où c'est "son tour"... éventuellement associé au plus petit de la famille, en rôle de superviseur, mais il est impliqué!

Dernier exemple: les enfants commencent à être grand, et vous avez parfois pris l'habitude de faire des "réunions de famille" pour négocier certaines choses tous ensemble... Vous mettez dans ce cadre en place un système de tableau où chacun, sur le mois, doit faire un certain nombre de choses (laver la voiture, nettoyer les tapis, laver les vitres, tondre la pelouse... choisissez des tâches qui sont hebdomadaires, je pense que c'est le plus adapté). Chacun a "ses" tâches et dès qu'une tâche est faite, le tableau est coché... mettez comme règle que si tout le tableau est vert en fin de mois il y a une récompense collective (une soirée pizza, une sortie cinéma tous ensemble... quelque chose de motivant et qui sorte un peu de l'ordinaire). Cette méthode présente un double avantage: les conditions étant discutées en famille, tout le monde "s'engage" devant les autres, par ailleurs, si l'un ne fait pas quelque chose, c'est tous qui sont pénalisés donc: chacun est motivé pour ne pas pénaliser les autres et... les autres sont à l'affût d'aider ou d'encourager celui qui est "à la traîne".

En espérant que parmi toutes les idées que je vous ais notées ici, vous arriverez à en trouver au moins une ou deux qui vous corresponde et que vous arriverez à mettre en pratique avec succès! N'hésitez pas à laisser votre témoignage ou vos autres idées en commentaire!

Publié dans ma vie en fly

Commenter cet article