Fly Lady: suite 78

Publié le

Bonjour à tous et à toutes,

Au jour où j'écris nous sommes un dimanche et même si le dimanche est théoriquement un jour de repos j'ai voulu jeter un oeil sur les médicaments dans ma "pharmacie", histoire de terminer en beauté ma zone 3...

Cela m'a donné l'idée de vous faire un petit message sur la pharmacie "maison". Attention: je vais vous donner ici des indications générales, je ne suis ni médecin, ni pharmacien et avant de prendre le moindre médicament vous devriez toujours consulter l'un ou l'autre de ces spécialistes!

Avoir une pharmacie "maison" cela peut certe être pratique mais cela peut surtout être dangereux: erreurs, mauvais dosages, "mélanges", sans parler des enfants qui trouvent ces "bonbons" amusants... Donc: prudence!

Que faire? Autant il me semble important de garder à portée de main un certain nombre de médicaments, autant (et même si cela semble contradictoire), il me semble essentiel de réduire au maximum le nombre de "boites" présentes à la maison.

Tout d'abord faites un premier tri simple: en regardant la date de péremption: si la date est passée, pas de pitié, le médicament doit impérativement aller dans le sac à jeter. Si possible faites un beau sac bien propre que vous porterez au pharmacien à la première occasion: si il y a des "restes" ils pourront être traités en toute sécurité!

Les boites ont toujours la date de péremption indiquée dessus, parfois imprimée de façon très lisible parfois comme gravée: beaucoup moins lisible je vous l'accorde... Normalement les plaques de cachets comportent aussi la date "gravée" dessus, les sirops ont normalement aussi une mention de la date.

Donc, à chaque fois que la date est dépassée, on jette.

Deuxième étape du tri: les médicaments "esseulés": une plaque de cachets toute seule, une bouteille de sirop sans boite... lorsque l'emballage d'origine n'est plus présent et donc lorsque vous n'avez plus la notice complète: on jette! Je sais bien que parfois il y a quelques indications sur les contenants (notamment les sirops) mais "sirop pour la toux" n'est pas une indication suffisante pour vous permettre de prendre le risque d'avaler le contenu du flacon sans risque! (Sachant que, de toute façon l'auto-médication comporte toujours un risque).

Troisième étape: (et oui, on continu à vider l'armoire), il s'agit maintenant de repérer les médicaments qui auraient souffert lors du stockage: plaques de comprimés où les comprimés sont écrasés ou où l'emballage n'est plus complètement fermé, sirops qui ont coulés, tubes de crème qui se sont percés... Pas de pitié: on jette!

Quatrième étape: les médicaments entamés: ici il s'agit essentiellement des tubes de crèmes et des solutions liquides: regardez bien toutes les indications sur les boites et les notices, il y a parfois une mention spéciale comme quoi il ne faut pas garder le produit plus de x temps après l'ouverture. Si vous ne vous souvenez pas "depuis quand" vous avez ouvert le produit en question... il y a de fortes chances que le temps limite de conservation soit dépassé... donc... on jette! Dans tous les cas, si votre sirop est ouvert depuis plus de 1 voire 3 mois (maximum) il faut le jeter! ... Vous aller déduire une règle d'or pour vos médicaments futurs: pour tout ce qui est de type sirop, il est impératif de noter sur la boite la date d'ouverture de ce dernier. Si vous avez un doute n'hésitez pas à demander à la pharmacie! Parmi les médicaments entamés figurent aussi tous les types de gouttes (pour le nez, les yeux, les oreilles...) regardez là aussi de près les dates de conservation après ouverture et si le médicament est "vieux" alors jetez-le! De même si l'orifice qui permet de délivrer la dose est sale.

On continue? Si, si, on peux encore continuer à faire le tri! Parmi les médicaments je vais distinguer trois catégories (ce que j'écris ici, encore une fois, n'engage que moi et mon avis personnel ne remplace pas celui d'un professionnel):

- les médicaments que je dirais "d'usage courant": se sont ceux que généralement monsieur et madame tout le monde ont toujours chez eux. Par exemple du doliprane, un désinfectant x ou y, une pommade contre les brûlures (type biafine) etc...

- les médicaments pour les traitements au long court: vous en avez si vous avez des pathologies qui nécessite de prendre régulièrement le même médicament. Vous devez d'ailleurs tout de suite voir de quoi je veux parler si vous êtes concerné. Par exemple un médicament contre l'hyper-tension, un médicament contre l'asthme, des comprimés contre les douleurs abdominales que vous prenez tous les mois lors de vos règles etc...

- les médicaments occasionnels: ils vous ont été prescrit (à vous ou quelqu'un d'autre de la famille) à l'occasion d'une maladie bien particulière et vous ne les reverrez probablement jamais sur une autre ordonnance ou de façon très épisodique.

Avec les trois "catégories" de médicaments que je viens de citer, essayez de faire un tri dans les boites que vous n'avez pas encore jetées. Vous l'aurez sans doute deviné, je vais vous conseiller fortement de vous débarrasser de tous les médicaments qui entrent dans la dernière catégorie: les garder représente un danger plus grand que tous les bénéfices que vous pourriez en tirer!

Vous hésitez pour faire votre tri entre les différentes catégories que j'ai notées? C'est très simple regardez uniquement le nom du médicament... Savez-vous répondre à la question "à quoi ça sert?" Non? alors il y a fort à parier que le médicament en question entre dans la dernière catégorie!

Si vous avez suivi mes différents conseils à la lettre, vous devez avoir maintenant une grosse (très grosse?) poche de médicaments "à jeter"... et d'autant plus grosse que cela faisait longtemps que vous n'aviez pas fait de tri! Essayez de prendre conscience des risques potentiels que représentaient l'ensemble des ces médicaments chez vous! Soyez fier de ce tri que vous venez d'accomplir... et surtout, ne retardez pas le moment où vous allez porter votre ou vos poches à la pharmacie!

Comment éviter que la même chose se reproduise et que vous vous laissiez de nouveau submerger par des médicaments? Voici quelques bonnes habitudes à prendre:

- notez toujours la date à laquelle vous entamez un sirop ou des gouttes ou une crème et en lisant la notice avant la première utilisation (à faire systématiquement) voyez si la durée de conservation après ouverture est indiquée: si c'est le cas faites le calcul et notez le sur la boite: ouvert le jj/mm à jeter le jj/mm si il n'y a rien d'indiqué mettez tout de même une date pour jeter le médicament, ainsi que je vous le disais plus haut 3 mois est un grand maximum... Vous pouvez aussi prendre le réflexe de demander l'information à la pharmacie au moment où l'on vous donne les boites!

- une fois par mois (lors de votre ménage de zone) passez rapidement en revue l'ensemble des boites que vous avez pour retirer toutes celles dont la date vient de passer: moins vous avez de médicaments et plus c'est rapide!

- lorsque vous avez un traitement pour une maladie bien particulière faites un repère sur la boite: si dans les 3 à 6 mois vous n'avez pas fait de rechute: jetez les restes sans état d'âme. Et encore... je suis "gentille" en vous "autorisant" à les garder 3 à 6 mois: les recommandations officielles sont de ramener les restes à la pharmacie dès la fin du traitement!

Que faire des médicaments qu'il me reste? Je me permettrai ici un certain nombre de conseils (encore une fois, ces conseils n'engagent que moi):

- regroupez tous vos médicaments en un seul et unique endroit sécurisé (surtout si vous avez de jeunes enfants)

- à propos de la sécurité, ne banalisez jamais l'usage des médicaments devant les enfants: dire "c'est un bonbon" parce que vous ne voulez pas que vos enfants soient inquiets est une erreur! Sans rentrer dans les détails, expliquez que vous avec un petit ennui de santé et que les médicaments vont vous guérir. Que chaque médicament à une action particulière et que prendre des médicaments lorsque l'on n'en a pas le besoin est très dangereux.

- concernant les traitements au long court: faites une boite (les boites plastiques type tupperware sont très bien) pour chaque personne qui a un traitement longue durée avec le nom de la personne dessus. Plusieurs avantages: tous les médicaments de cette personne sont regroupés au même endroit: pas besoin de chercher... surtout en cas d'urgence! Lorsqu'il faut partir en voyage, vérifier si il y a des renouvellements à demander au médecin etc... pareil: c'est accessible!

- concernant les médicaments "d'usage courant", assurez-vous de bien en connaître les usages, ne les prenez jamais sans relire la notice! Séparez-les en fonction des classe d'âge si vous avez des tout-petits et des enfants afin de ne pas faire d'erreur: au minimum une boite adulte et une enfant... parfois une "bébé" sera nécessaire... Dans une dernière boite les "médicaments" qui ne s'appliquent pas en fonction de l'âge (vérifiez bien les notices avant de mettre les médicaments dans cette boite): ici vous aurez sans doute un désinfectant, des lots de pansements divers et variés, peut-être une pince tire-tiques, une crème à appliquer en cas de coup, une lotion pour apaiser les coups de soleil, une pour lutter contre les démangeaisons des piqures d'insectes... C'est parfois ce que l'on appelle la "bobologie"... et si vous désirez sensibilisez vos enfants à l'usage des médicaments (vers 10 - 12 ans pas avant à mon humble avis) vous pourrez commencer par leur montrer le contenu de cette boîte... en mettant tout de même comme règle absolue qu'ils ne doivent jamais agir seul ni sur eux ni sur leurs frères et soeurs plus jeunes! Ils ne sont pas d'apprentis docteurs!

J'espère que ma longue prose vous aura été utile... et vous aura fait gagner de la place dans vos placards et de la sécurité pour toute la famille! A bientôt...

Publié dans ma vie en fly

Commenter cet article

marie pierre 18/08/2015 21:56

Merci beaucoup
c'est ce que j'ai fait aujourd'hui je pense avoir suivi vos consignes.